Les personnages des films d'Hitchcock.

La plupart des personnages feminins présentés dans les films d'Hitchcock ne sont pas ce qu'ils sont en apparence:

Grace Kelly, présentée comme bourgeoise de la haute société dans La Main Au Collet est finalement présentée comme une voleuse. De même Tippi Hedren dans Les oiseaux , qui se fait constamment passer pour quelqu'un d'autre :  

a plupart des personnages feminins présentés dans les films d'Hitchcock ne sont pas ce qu'ils sont en apparence:
  -Grace Kelly, présentée comme bourgeoise de la haute société dans La Main Au Collet est finalement présentée comme une voleuse. De même Tippi Hedren dans Les oiseaux , qui se fait constamment passer pour quelqu'un d'autre :  
  - Dans la toute première scène de Les Oiseaux , le personnage de Melanie Daniels, ici interpété par Tippi Hedren, fausse son identité en se présentant comme une vendeuse auprès de  Mitch Brenner, interprété par Rod Taylor.

"Les blondes sophistiquées des films de Hitchcock sont devenues des figures fondatrices, et des images éternelles de l’imaginaire. Les blondes de Hitchcock sont toujours représentées comme étant froides. Les Oiseaux et La Main au Collet  sont deux films clés afin d'etablir un lien entre la vie privée et l’œuvre du cinéaste, notamment grâce à Tippi Hedren, qui est  la seule actrice à laquelle Hitchcock a déclaré sa flamme. On a l’impression que Hitchcock a réalisé les Oiseaux pour malmener Tippi Hedren, l'effrayer, abîmer sa beauté insolente. Façon pour le moins maladroite de lui avouer son amour. C’est durant le tournage de Marnie, que Hitchcock va tenter de le lui avouer une nouvelle fois. Il va poursuivre lourdement Tippi de ses assiduités. Le ressort d’Hitchcock sera cassé, Marnie se terminera dans une lourde ambiance de bâclage et la carrière de Tippi Hedren sera brisée net. Tippi Hedren avait refusé toutes les avances d’Hitchcock durant le tournage des Oiseaux ; pour se venger, Hitchcock lança de vrais volatiles pour certaines scènes de film. Blessée physiquement et psychiquement, elle dut être soignée. Sur le plateau, déclare-t-elle dans une interview, il y avait en permanence une personne de la S.P.A. « C’est plutôt moi qui avait besoin d’être protégée. Je ne sais combien de fois j’ai été mordue, griffée, parfois cruellement, par les oiseaux pris de panique. Les hommes manipulant les mouettes et corbeaux portaient des gants, moi j’étais l’innocente cible inventée par Hitchcock ».

La fille de Hedren (Melanie Griffith) ayant grandi confia à Télérama : « J’ai toujours pensé que Hitchcock avait volé ma mère ».

« Il était obsédé par elle et il a brisé sa carrière parce qu’elle ne voulait pas se laisser faire. Pour mes six ans, il m’a envoyé une boîte en forme de cercueil avec une poupée représentant ma mère telle qu’elle était dans les Oiseaux. C’était un malade ». Tippi Hedren abandonnera le cinéma après Marnie, à cause de la scène du viol dans le film. La carrière de Hitchcock déclinera. Effrayés, les producteurs imposeront leurs propres blondes.

Pour le film Sueurs froides , Hitchcock ne voulait pas au départ de Kim Novak, il voulait Vera Miles, et en faire « la nouvelle Grace Kelly ». On avait photographié son visage, doux et distingué, pendant des jours, tout était prêt. Mais Vera Miles était enceinte de son mari, Gordon Scott. Hitchcock voulut retarder le tournage après la naissance de l’enfant. Impossible. Il trouva alors sa vengeance : lui donner le second rôle féminin dans Psychose, celui de la sœur de Janet Leigh. Vera Miles avait le crâne rasé car elle jouait dans Cinq Femmes marquées et Hitchcock l’affubla d’une perruque qui détruisait sa beauté. Hitchcock déclare en parlant de Sueurs froides « Quand la Paramount a donné le rôle à Kim Novak, j’ai perdu tout intérêt pour le personnage et le film lui-même… » Ce qui est faux, à en voir le résultat. « Je crois avoir déçu Hitchcock. Je ne correspondais pas à son image de blonde idéale. À mon avis, il était conscient d’avoir commis une erreur en me choisissant, et il a décidé de tirer parti de cette erreur. C’est comme s’il avait voulu se mettre lui-même dans la peau de Scottie en espérant retrouver en moi une blonde à la Grace Kelly, ce qui n’était pas le cas, tout en espérant changer ma nature. Du coup on retrouve cette résistance à l’écran. »

>> portrait de la femme chez Hitchcock