La Femme et la mode dans les anées 50 - 60

    A partir des années 50, l' idéal feminin se transforme progressivement: on remarque alors une modificatoin de la repartition des roles dans les couples. Ce role de la femme passe generalement du role de "maitresse de Maison" a une profesion salariée. On remarqua alors une augmentation du taux d'activité des femmes (une baisse de la natalité) et le changement du role des femmes dans les sociétés.Durant une époque ou on entend pour la premiere fois parler du droit des peuples a disposer d'eux mêmes, des mouvements des population noires, et celui des colonisés qui ont entrepris de grandes luttes pour la reconnaissance de leur dignité, des femmes jeunes et instruites vont prendre conscience de leur condition, et par le biais des associations vont tenter, elles aussi de conquerir la liberté. Ceci afin de ne plus être considérées comme un objet sexuel dans la vie quotidienne.
    On note égallement qu'a cette époque la femme "moderne" fait du sport, fume; conduit, travaile... Ceci s'acompagne d'une nouvelle tendance dans la mode. C'est a cette époque que Yves Saint Laurent, et également Christian Dior invente le tailleur, qui correspond aux changements effectués a cette époque : on a alors une tenue plus légère, une sorte de "pret-a-porter" repris par la mode, comme le montre cette vidéo filmé dans les années 60, ou l'on voit l'apparition du nouveau style de Saint Laurent qui s'imposa durant cette période. Dans la seconde partie de cette vidéo, la princesse Radziwill, soeur de Jacqueline Kennedy parle de ces nouveaux tailleurs :


am>

 

 

 
 

 





 
 

Tailleur de Yves Saint Laurent paru en 1962 

 
Saint Laurent explique :"Ce qui m’intéresse, c’est d’arriver à créer pour les femmes un vestiaire masculin : quelques types de vêtements rationnels et indémodables" . En 1965 il dessine pour Sylvie Vartan un ensemble pantalon veste qui fera scandale à la télé lorsqu’elle le mettra le 14 février 1965, la presse traitant sa tenue de "pyjama". En 1966, c’est la collection "Pop Art". Saint Laurent met les femmes en pantalon avec un smoking (jusque là réservé aux hommes) puis viendront le costume d’homme (1967), le jumpsuit (combinaison, 1968), et les robes transparentes (1969). Entre les années 50 et 60, la femme change donc de statut, elle n'est plus considéré comme un "objet", mais est vue comme une femme "active", d'ou l'apparition de nouvelles collections dans la mode.


 
Tout ces changements dans la mode temoignent des mutations sociologiques entre les anées 50 et 60.

 

La mode et les femmes dans les films d'Hitchcock

 

Certaines des actrices connues grâce a Hitchcock étaient mannequin avant même de devenir actrices, notamment Grace Kelly. De plus, les personnages feminins des les films du cinéaste sont toujours impécablement habillée, coiffée et maquillé, cependant elle reflète, d'une manière ou d'une autre les changments opérés a cette époque : dans Fenêtre sur cour, Grace Kelly est habillé de manière très élégante sans aucun défaut dans sa tenue, comme la monter cette photo du film :
 

 

Cependant, on note une évolution de la tenue dans les films d'Hitchcock. Dans Fenêtre sur Cour (1954) il s'agit de longues robes, et de beaux colliers et les fameux gants blancs que porte Grace Kelly. Cette photo nous montre à quel point Grace Kelly est ici parfaitement coiffée, sans un cheveu qui dépasse. Cela s'explique par l'exhibitionisme omni-présent du personnage de Lisa (postures,gestes etc..) mais aussi par le fait que Hitchcock avait avant tout un désir de posséssion de la femme, d'où l'apparente "perfrection" de Lisa, comme si elle était prisionnière d'un homme. Dans ce film, on note que la mode est ici, dans une certaine mesure, signe du désir féminin et la différence sexuelle.

On note également un évolution très nette tout au long du film. A la première apparition de Lisa, celle-ci porte une robe blanche et un haut noir  alors qu'a la fin l'actrice porte un tailleur proche du style masculin, qui caractérise également une évolution de la mentalité du personnage ; en effet, celle-ci est alors prête pour le mariage avec Jeffries (James Stewart) . Voir photo ci-dessous, Grace Kelly avec la tenue du début du film.


 

Dans Les Oiseaux, Tippi Hedren, qui interprete le personnage de Melanie Daniels, habillé d'un tailleur simple durant une grande partie (à partir du moment où celle-ci reste à Bodega Bay, le lieu principal du film) nous montre un personnage féminin plus discret, mais cependant toujours aussi séduisant. On note également que dans la première scène du film, Melanie Daniels est habillée entièrement en noir, sa coiffure blonde crée alors un contraste entre les deux couleurs. Parfois, la tenue vestimentaire des actrices nous font plûtôt penser a une mannequin qu'a un personnage de film, notamment avec sa facon de marcher (voir analyse de scène de Les Oiseaux). Ce tailleur, que l'on peut voir sur la photo ci-dessus reflète bel et bien la mode de l'époque, le film est sortie en 1963.


 

Dans Psychose, Hithcock n'hésite pas à montrer son actrice, Janet leigh à nu. On la remarque aussi avec une tenue sobre, presque similaire a ceux de Tippi Hedren dans Les Oiseaux , mais on l'apercoit également, dans une des scènes, un simple chemisier entrouvert ce qui prouve son assurance en tant que femme bien personnage de Marion Crane soit angoissé par la situation dans laquelle elle se trouve.


______________________________________________

 

Au final, Hitchcock accorde une très grande importance aux personnages féminins, dans leur facon d'être et leurs caractères bien sûr, mais plus précisement  dans leurs apparences physiques : postures, gestes et tenues vestimentaires ; il faut savoir qu'aucun détail n'est laissé au hasard par le cinéaste....